Pélé pour les vocations : une pluie de grâces !

Pélé pour les vocations : une pluie de grâces !

« Le Seigneur appelle toujours, mais la vraie question est celle de notre disponibilité à L’entendre
et à Lui répondre !
» 

Une foule de visages variés a pris la route, au matin du 1er mai, au départ de l’église de Treize Vents pour la nouvelle édition du pèlerinage pour les vocations à Saint Laurent-sur-Sèvre.

Scouts, familles, étudiants, prêtres, religieux et séminaristes, mais aussi paroissiens venus de Challans, Luçon ou les Herbiers… Une foule de visages variés a pris la route, au matin du 1er mai, au départ de l’église de Treize Vents. Ce temps de marche sur les routes verdoyantes du bocage a permis aux pèlerins de prier particulièrement pour la France, l’Eglise, et pour toutes les vocations, sacerdotales et religieuses.

La table ronde, dans l’après-midi à la basilique, a permis d’évoquer cette question des vocations, « car tous sont concernés ». « Le Seigneur appelle toujours, mais la vraie question est celle de notre disponibilité à L’entendre et à Lui répondre ! », évoque Sœur Jean-Marie Vianney, religieuse de l’Union Chrétienne. Bruno et Marie-Odile, du diocèse de Luçon, présents auprès des jeunes dans les cycles de discernement, soulignent le nécessaire accompagnement humain et spirituel chez les étudiants et jeunes pros.

En fin d’après-midi, la célébration eucharistique, fervente et recueillie, a rassemblé plus de 1 100 fidèles, et de nombreux prêtres, autour des trois évêques : Mgr Jacolin, Mgr Delmas, évêque d’Angers, et Mgr Percerou, évêque de Nantes. A l’issue de la messe, l’abbé Jean-Marie Parrat rappelle la nécessaire « mission vocationnelle, pour interpeller les jeunes, qui doit se vivre tout au long de l’année, dans le diocèse mais aussi dans les paroisses et les familles », en attendant le prochain pélé des vocations, le 1er 2025, qui se déroulera à Sainte Anne d’Auray, avec les neuf diocèses de la province Bretagne et Pays de la Loire.

Anne Detter-Leveugle
Reportage complet à paraître dans le prochain CEV…

PHOTOS

©David Fugère

900 Vendéens à Lourdes !

900 Vendéens à Lourdes !

« C’est beau et c’est grand ! Cela donne le Ciel à voir à ceux qui ne le connaissent pas encore ! » 

Cette belle édition 2024 du pèlerinage diocésain a été l’occasion de fêter les 150 ans de la chapelle des Vendéens. Pour cet anniversaire, les fidèles sont venus nombreux prier et rendre grâce pour ces générations de pèlerins, qui, avant eux, sont venus en procession auprès de la Vierge Marie.

Le froid n’a pas eu raison de la ferveur des Vendéens, heureux de participer à cette édition 2024, du 22 au 26 avril, dans la cité mariale. Jeunes, malades, hospitaliers : « A Lourdes, chacun à sa place. Les plus petits, les plus fragiles, comme les bien portants, les jeunes et les aînés. Tous sont unis dans la prière, auprès de la Vierge Marie, notre Mère du Ciel. Oui, à Lourdes, il y a comme un avant-goût du Royaume ! ». Ce constat, de très nombreux pèlerins le partagent, touchés par la communion spirituelle et la fraternité, vécue en actes pendant ces quelques jours de pèlerinages. De nombreux moments de joie partagée ont ponctué cette édition : après la photo diocésaine, sur le parvis, la messe à la grotte a réuni les pèlerins vendéens, mais aussi du diocèse de Nantes et de Saint Flour, mardi 23 avril. Mgr Micas, évêque de Tarbes et Lourdes, s’est réjoui de voir cette foule, recueillie, au pied de la grotte de Massabielle : « C’est beau et c’est grand ! Cela donne le Ciel à voir à ceux qui ne le connaissent pas encore ! ».

Un peu plus tard, c’est Don Maxence Bertrand, chapelain du sanctuaire et prédicateur de ce pèlerinage, qui a souligné « la dimension communautaire du pèlerinage. Il unit ce que chacun de nous porte dans son intimité spirituelle, et revêt en même temps une réalité ecclésiale ». Puis, rappelant le thème ‘Que l’on y vienne en procession’, Don Maxence a rappelé l’image de la grotte, sur laquelle est bâtie l’immense basilique qui s’élève vers le ciel. « Cette image est signe de l’Eglise, bâtie sur la pauvreté de ses fidèles. Notre Eglise est une Eglise de pauvres, travaillés par la grâce. A Lourdes, c’est bien la victoire de l’eau claire sur la boue de la grotte et de nos péchés ».

Parmi les moments forts, celui du geste de l’eau, vécue par les différents groupes (en attendant la réouverture des piscines, annoncées en fin d’année), le Chemin de Croix dans la colline, où les fidèles ont pu s’unir à la Croix du Christ et Lui confier les souffrances de leurs proches et du monde, et le chapelet à la grotte, où dans la diversité des multiples visages et des langues, les fidèles sont unis pour prier la Vierge Marie.

A Lourdes, c’est la rencontre qui marque les coeurs : celle du Christ d’abord, dans Ses sacrements, celui de l’eucharistie et de la réconciliation. Pour 80 pèlerins, c’est aussi le sacrement des malades, qui a été reçu au cours de la messe d’envoi, jeudi 25 avril, « un signe tangible de la présence consolatrice du Seigneur auprès de ceux qui souffrent ». La rencontre des frères et sœurs fragiles, malades, en situation de handicap, ensuite, avec différents moments de partages vécus avec le groupe du Pélé jeunes, mais aussi par la nouveauté de cette année : une quinzaine de ‘Jeunes en service’, au sein de l’Hospitalité Vendéenne. « Compassion, amour et paix, vécues avec les malades » ; c’est ce que Louann retient de cette première édition avec les ‘Jeunes en service’, mais aussi et surtout « les sourires des personnes accompagnées, qui nous motivent pour nous lever tôt le matin ! ».

Des moments de communion, à la messe internationale, lors de la procession mariale aux flambeaux et surtout lors de l’après-midi festif, avec la traditionnelle brioche pour fêter les 150 ans de la chapelle Saint Joachim, dédiée au diocèse de Luçon, dans la basilique supérieure. Depuis des décennies, une messe pour le diocèse est célébrée chaque mois aux intentions des Vendéens. A la suite de ces milliers de fidèles, les pèlerins cette année ont pu, eux aussi, entonner ‘l’Ave Maria’ de Lourdes, composé par l’abbé Jean Néraud, prêtre vendéen, lors des premières éditions du pèlerinage diocésain. Nul doute que cet hymne résonnera encore longtemps, chaque printemps, dans le sanctuaire de Lourdes…

ADL

PHOTOS

©Diocèse de Luçon

.