Découvrez l’homélie du 26 mai 2024 par l’abbé Alexandre Marie ROBINEAU

Dimanche de la Sainte Trinité – 26 mai 2024 – Luçon – Profession de foi

 

Chers frères et sœurs bien-aimés de Jésus Christ, chers enfants,

Cette semaine c’était la visite pastorale de notre évêque Mgr Jacolin, et nous sommes allés visiter l’entreprise Funépro à Luçon. Visite passionnante avec son directeur. Ils fabriquent des plaques funéraires de toute sorte. Et ce fut très intéressant de découvrir que, de manière assez logique, les références religieuses chrétiennes sont en chute libre, et qu’à la place d’une croix ou d’une Vierge Marie, les gens, aujourd’hui, choisissent un chasseur, une moto, un ballon de foot, un arbre, etc. Visite significative d’une perte très claire de la foi chrétienne dans notre société sécularisée, quasi-païenne ! Plus aucune référence de transcendance et tout est ramené à l’horizontal, à ce monde matériel, sans référence spirituelle solide. Et cela doit donc nous interroger sur notre foi chrétienne : ce qui doit être le cœur de notre vie, de notre prière, le cœur de notre cœur de chaque jour, et notamment en ce dimanche de la Sainte Trinité et pour cette fête de la foi ! Voyons cela en découpant en 3 la finale de l’évangile selon St Matthieu : « baptisez-les », « faites des disciples…apprenez-leur » et « je suis avec vous ».

 

1/ « Baptisez-les »

Au nom de qui ? de quel Dieu ? d’une idole ? d’une star du foot ou du rap ?… Pas vraiment…

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit !

Ce n’est pas moi qui l’invente, ni l’Eglise ! C’est Jésus qui le dit !

Anecdote : rencontre témoins de Jéhovah le 28 juin 2014 : la veille de mon ordination : discussion pendant 45 mn ! Ils sont mal tombés ! N’ont plus jamais sonné depuis chez mes parents ! ne croient pas en la Trinité car ne serait pas dans la Bible !! Et ça c’est quoi ??? et au baptême de Jésus ? et la Transfiguration ? etc. Sans parler des paroles claires de St Paul !!

Dans le livre d’Isaïe, il y a cette vision mystérieuse avec le chant des séraphins qui disent « Saint, Saint, Saint », que nous chantons au Sanctus : « Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers », juste avant la consécration du pain et du vin !

Le Dieu trois fois saint : chant mystérieux qui a pris tout son sens 700 ans après quand Jésus nous a révélé que Dieu Un est aussi 3 personnes : Père, Fils et Saint Esprit ! Le Dieu 3 fois saints !

Un des 3 points fondamentaux de notre foi chrétienne : Sainte Trinité et ??

Incarnation et Mystère Pascal/rédemption. Je suis chrétien, je suis disciple de Jésus car je crois en ces 3 éléments essentiels sur Dieu => et tout cela prend sens dans le fait que Dieu est amour, il est communion d’amour, il est l’amour qui ne cesse pas de se donner ; il est don total par amour.

Parfois, ça peut sembler un peu compliqué, technique ou obscur, nébuleux voire lointain… mais en fait ça nous concerne tous personnellement chaque jour de manière très concrète !

Si je crois que Dieu Trinité d’amour m’a créé à son image, je suis donc créé par amour et pour l’amour ; je suis créé pour me donner ; ma raison de vivre, le sens de ma vie c’est de me donner par amour comme Dieu, à l’image de Dieu Père, Fils et Saint-Esprit ; et quand je suis baptisé et chrétien, cela s’imprime en moi de manière plus forte que la seule création, afin de rentrer plus à fond dans cette logique de l’amour et du don, en Dieu, et comme Dieu…

Petit conseil pratique : faire le signe de croix en se levant le matin et avant de se coucher le soir : premier et dernier geste du jour, en le faisant doucement, et en prenant conscience que faire le signe de croix en disant « au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » est un acte d’amour entre Dieu et moi…

Ça change tout ! Et on ne peut pas garder pour soi-même ce trésor. Il faut le partager…

 

2/ « Faites des disciples… et apprenez-leur »

Une traduction plus littérale de l’originale grecque dirait : « faites des disciples, en baptisant, en leur apprenant… » Le seul impératif catégorique c’est « faites des disciples » !

Par définition l’amour se partage et se donne, et c’est ainsi qu’il grandit et se multiplie.

Nous ne sommes pas des esclaves car nous n’avons pas peur de la mort ni du mal car notre foi est en Jésus Christ, le seul Sauveur ! Le croyons-nous ? Oui.

Nous sommes libres parce que nous savons que Dieu nous aime, qu’il nous pardonne et nous sauve. Cela change tout ! Nous avons reçu l’Esprit Saint qui fait de nous des enfants de Dieu ! Le croyons-nous ? Oui.

Et donc nous ne pouvons pas nous taire ! Nous devons annoncer en parole et en acte l’amour de Dieu pour tous les hommes. Nous devons enseigner, baptiser, faire apprendre, faire connaître, accompagner, etc. en vue de faire des disciples-missionnaires ! Et si vous estimez que vous n’êtes ni disciple ni missionnaire, il manque qqch d’essentiel à votre baptême, à votre vie baptismale et chrétienne… vous êtes amputés de l’essentiel de votre être intérieur ! Et la profession de foi qui est liée au baptême, ce n’est pas d’abord une fête pour avoir des cadeaux ou pour faire joli sur des photos, ça, vous savez, le Bon Dieu, il ne s’en souci pas trop… Mais c’est comment vous professez votre foi en Dieu, vous confessez la vraie foi, vous adhérez au Credo « Je crois » avec toute l’Eglise, afin de vous approprier cette foi, la foi, pour la vivre et la partager en vérité autour de vous… sans cela, vous savez, autant rester devant la télé à enfiler des perles et à s’encroûter…

La vie est belle ! Dieu nous aime ! Dieu nous veut vivant de son amour et veut que nous le partagions ! N’entendons pas… ça passe si vite… la vie est si courte… N’attendons pas pour aimer et pour se donner…

Petit conseil pratique : cette semaine je dis à au moins une personne qui est triste, combien Jésus l’aime, combien il veut son bien… valable pour tous !! Petits ET grands !! On est si coincé ! Allez, au boulot ! et ça tombe bien, nous ne sommes pas seul pour cela car Jésus est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde…

 

3/ « Je suis avec vous… »

Ce n’est pas une formule magique pour nous enfumer… !

Dimanche dernier c’était la fête de la Pentecôte avec le don de ??? L’Esprit Saint. Aujourd’hui, l’Esprit Saint nous conduit vers l’infiniment grand en nous révélant le Dieu Un et Trine, la Trinité. Et dimanche prochain, l’Esprit Saint nous révélera l’infiniment petit, Dieu d’amour qui s’abaisse jusqu’à se faire morceau de pain, morceau de chair, goutte de vin, goutte de sang, présence réelle d’amour qui s’abaisse pour nous nourrir et s’incorporer à nous afin que nous soyons incorporés à lui, membres du Corps du Christ. Puis l’Esprit Saint nous poussera jusqu’au Sacré Cœur : vous voyez le milieu de la croix, là où se croisent le vertical vers Dieu et l’horizontal vers nos frères, là c’est le Cœur rempli, bourré d’amour de Jésus, vrai Dieu et vrai Homme. Et ce cœur rempli, bourré d’amour ne cesse pas d’exploser et de répandre ses grâces ! La fusion d’un réacteur nucléaire puissance 1000 ! Et cet amour, cette puissance d’amour du Cœur de Jésus se déverse notamment et surtout dans les sacrements, canal spécial choisi par Jésus lui-même, dans son Eglise, pour être présent avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde !

Aujourd’hui, 26 mai, c’est aussi la fête de St Philippe Néri, le saint patron de la joie ! Un prêtre missionnaire joyeux au service de la joie de l’Evangile ! Sa vie a basculé quand, dans les catacombes de Rome, au 16ème siècle, alors qu’il s’était retiré pour prier et méditer, dans les jours qui précèdent la Pentecôte, il a vécu, justement à cette fête-là, une effusion de l’Esprit, comme une boule de feu lui rentrant dans la bouche et dans la poitrine et le cœur ! Et à partir de ce jour-là, il était toujours en chemisette car ayant toujours chaud, et à sa mort, on se rendit compte qu’il vivait avec des côtes déplacées, comme si le thorax avait gonflé depuis ce fameux jour où l’amour de Dieu lui brûla le cœur…

A nous aussi, chers amis, chers enfants, de vivre de cet amour de Dieu, présent à nos côtés, chaque jour, tout le temps, et il nous faut ouvrir les yeux du cœur, les yeux de la foi pour le voir, voir les signes de sa présence, tous les signes de son amour pour nous chaque jour. Vous allez proclamer votre foi apprise par cœur, et c’est bien. Ensuite, il faudra aussi la dire et encore plus la vivre avec le cœur et c’est ainsi que vous verrez Dieu, que vous goûterez l’amour de Dieu.

A l’offertoire, nous allons chanter « Abba, Père, je suis à toi ». St Paul nous dit que l’Esprit Saint nous fait crier et prier « Abba » comme un enfant sautant dans les bras de son papa. « Abba Père, je suis à toi ». Oui, nous sommes à lui. Laissons-nous aimer aujourd’hui et chaque jour. Mettons notre foi et notre confiance dans cet amour de Dieu qui seul nous rend libre et vraiment vivant. Et demandons à la Vierge Marie de nous aider à croire, à persévérer dans la foi et dans la prière. Il faut prier pour croire et non pas croire pour prier. Prions.

JVSM. Amen.

Abbé Alexandre-Marie ROBINEAU +

Découvrez l’homélie du 26 mai 2024 en vidéo

.